Accueil du site > Liens > Flanerie Quotidienne

  • Transmettre/traces #1

    https://0.gravatar.com/avatar/025a5f6b3204f03782505d789b4d20ea?s=96&d=identicon&r=G https://flaneriequotidienne.files.wordpress.com/2018/10/35397757_625872777785100_3051040218984480768_n.jpg
    7 octobre, par memoire2silence — transmettre/traces
    11 novembre 1983 – Reims. Tu nais. Tu n’es pas vraiment né ce jour là pour tes parents et pour l’état-civil. Quand tu nais, tu avais déjà vécu 18 ans et quelques jours. C’est un temps de gestation non courant. Tu étais lent malgré tes impatiences et trépignements. Tu étais hors du monde. Tu avais (...)
  • #365 JOURS (JOURNAL POÉTIQUE, An 2 – septembre 2018)

    https://0.gravatar.com/avatar/025a5f6b3204f03782505d789b4d20ea?s=96&d=identicon&r=G https://flaneriequotidienne.files.wordpress.com/2018/10/41261602_1100118116821102_6815159654017527502_n_002.jpg https://flaneriequotidienne.files.wordpress.com/2018/10/img_20180930_202537.jpg https://flaneriequotidienne.files.wordpress.com/2018/10/img_20180930_202553.jpg https://i2.wp.com/oreilletendue.com/wp-content/plugins/creative-commons-configurator-1/media/cc/by-nc/4.0/88x31.png?resize=88%2C31
    1er octobre, par memoire2silence
    Habiter poétiquement le monde ? Chaque jour… Un paragraphe. Écrire – retenir, noter – un instant quotidien, une pensée, une action, une lecture, une musique… et publier le mois suivant… Journal topographique extime. Résonance des jours de septembre… 1 – Ce que je fuis ce n’est pas le foisonnement (...)
  • Le bruit de fond du monde

    https://0.gravatar.com/avatar/025a5f6b3204f03782505d789b4d20ea?s=96&d=identicon&r=G https://flaneriequotidienne.files.wordpress.com/2018/02/26225481_323980441430313_7877717714540691456_n.jpg
    2 septembre, par memoire2silence — essais de géopoétique
    Depuis que nous sommes nés, le bruit de fond du monde n’a cessé de changer. Il est presque toujours connoté négativement. Il reste pourtant rassurant quand nous sommes effrayés. Une source d’apaisement quand le soleil franchit la ligne d’horizon. Puis, la nuit éveille nos sens, attise nos curiosités, (...)
  • #365 JOURS (JOURNAL POÉTIQUE, An 2 – août 2018)

    https://0.gravatar.com/avatar/025a5f6b3204f03782505d789b4d20ea?s=96&d=identicon&r=G https://flaneriequotidienne.files.wordpress.com/2018/09/38755203_851281121926004_1011065313462235436_n.jpg https://flaneriequotidienne.files.wordpress.com/2018/09/ljmkbsnylhs5hje56.jpg https://i2.wp.com/oreilletendue.com/wp-content/plugins/creative-commons-configurator-1/media/cc/by-nc/4.0/88x31.png?resize=88%2C31
    1er septembre, par memoire2silence
    Habiter poétiquement le monde ? Chaque jour… Un paragraphe. Écrire – retenir, noter – un instant quotidien, une pensée, une action, une lecture, une musique… et publier le mois suivant… Journal topographique extime. En août… torpeurs et joies, cris et chuchotements… 1 – Se surprendre. – « La connaissance (...)
  • « Vive l’homme qui n’adhère à rien. » Panaït Istrati – fragments d’avant la fin du monde #13

    https://0.gravatar.com/avatar/025a5f6b3204f03782505d789b4d20ea?s=96&d=identicon&r=G https://flaneriequotidienne.files.wordpress.com/2018/08/38709780_221737068514150_1107507523066168489_n.jpg
    25 août, par memoire2silence — fragments d'avant la fin du monde
    La bêtise identitaire est à son apogée. Enfin, espérons. Tout partout, dans tous les domaines et rien n’y échappe. Se coller une étiquette est devenu le chic de toutes ces « pensées ? », errantes, qui souhaitent nous mettre en boites. Mais sans aucun humour. Est-ce si utile de savoir qui l’on est ? Et le (...)

0 | 5 | 10