Accueil du site > Ecritures > Mes 3 minutes de slam > Demain

Demain

C’est à la fin de Dieu...

dimanche 7 février 2010, par Orénok A. B.

Demain
(C’est à la fin de Dieu)


C’est à la fin de Dieu,
qu’on écrira l’histoire
Et mes mots n’auront d’yeux,
que pour ta sombre histoire

Demain, tu écriras ta vie
Comme sur un parchemin
Comme une poésie

Et tu poseras ton vers final
Comme à l’envers
Sur une feuille de cristal

Demain, tu raconteras ta vie
D’un ciel à l’autre
Et d’une nef à l’autre

Demain, tu poseras ta vie
Il te faudra longtemps la regarder, la contempler et t’y mirer
Pour ne jamais t’y reconnaître

Demain tu poseras ta vie
A l’envers de tous leurs papiers
Et tu clameras à l’envi
Que non tu n’es pas encore né

Demain, tu poseras ta vie
Tu cèderas tes vers
Et t’oublieras ta voix
Demain, tu te tairas
Pour la première fois

Ce s’ront les bombes qu’auront tombé
Le TNT qu’aura sifflé
Ce s’ront ces morts que t’auras croisé
Ceux déjà partis, ceux pas encore tombé
Ce s’ront ces enfants à qui l’on n’a alloué
Ni une miette de bonheur, ni une once de printemps
Ce s’ront ces parurientes accouchées
A même pas douze ans
Ce s’ront tous ces blessés, ces démantibulés
Ces amputés et tous ces torturés

Demain t’auras ta voix
Et tu n’sauras même plus parler
Pour oser raconter
Pour dire photographier

Demain, tu s’ras tombé
Comme aux mains de l’ennemi
Tu s’ras paralysé
Et ta voix aura fui

Demain tu n’existeras plus
Tu s’ras là sans être là
Déjà mort, encore vivant

On alignera ton nom sur un registre d’Etat
Zone des traumatisés, ton dossier sur un tas

Demain, tu n’s’ras même plus
Qu’un livret de famille
Une pièce d’identité
Un numéro d’sécu et encore, t’es gâté

Demain, tu n’le sais pas encore
Une bombe aura sauté, place de la Liberté

C’est à la fin de Dieu,
qu’on écrira l’histoire
Et mes mots n’auront d’yeux,
que pour un trou d’mémoire

Demain tu poseras ta vie
Tu céderas tes vers
Adossé au cimetière
Sur une terre sans vie

On dit que là-bas, c’est l’enfer
Ici, est-ce bien le paradis ?


Orénok A. B.
Janvier 2010

Répondre à cet article

|    Précédent     |    Suivant